Introduction au tennis



Quelques mots sur ce merveilleux sport qu’est le tennis, un sport noble mis en valeur par les tournois du Grand Chelem (tels que l’US Open, Wimbledon, Roland Garros, l’Open d’Australie [Australian Open en anglais]) mais qui n’est pas forcément bien compris par tous…

Tout d’abord, c’est un sport de raquette qui oppose soit deux joueurs (en simple), soit quatre joueurs en équipes de deux (en double). Les matchs de tennis se disputent sur un terrain aux limites bien définies et avec un filet qui le sépare en son centre, nommé le court de tennis. Le service alterne entre les joueurs à chaque jeu. Et on annonce toujours en premier le score de celui qui sert.


Les règles et le comptage des points.



Le but du jeu est de faire en sorte que l’adversaire ne puisse pas remettre la balle dans les limites du terrain. Plusieurs manières pour marquer un point :

- La balle doit se retrouver hors de portée de l’adversaire.
- Forcer l’adversaire à faire une faute (si la balle ne passe pas le filet, si elle ne retombe pas dans les limites du terrain, etc).

Pour bien comprendre le système d’un match de tennis, il faut se dire qu’un match est un ensemble de sets. Quand un set est un ensemble de jeux. Dans tous les cas, que ce soit pour gagner un match ou un jeu, il faut gagner en ayant deux points d’écart au moins, au meilleur des deux sets.
Et il faut noter que le nombre de sets nécessaires pour gagner un match varie en fonction de plusieurs critères : le sexe, l’âge et le tournoi. Prenons en exemple les matchs masculins du Grand Chelem : pour gagner il faut avoir trois sets gagnants, quand en général il en faut deux.

Ce qui semble compliquer les choses dans le tennis, c’est la dénomination des points lors d’un jeu. Il ne faut pas chercher à comprendre pourquoi, mais ça donne du : 0 [Love en anglais] – 15 – 30 – 40 – « Jeu gagné ». Alors qu’en réalité, c’est comme si c’était du : 0 – 1 – 2 – 3 – « Jeu gagné ». Pas si compliqué non ?

Par contre, si on arrive à l’égalité 40 – 40 lors d’un jeu ; le premier qui marque après l’égalité va gagner l’avantage, ce qui va donner du 40 – A (pour avantage si vous avez bien suivi).
Pour confirmer son avantage et gagner le jeu, il va falloir que le joueur avantagé marque le point juste après. S’il n’y arrive pas et que c’est l’autre joueur qui marque, on revient à l’égalité 40 – 40. Et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’un des deux joueurs gagne 2 balles consécutives.

Beaucoup d’autres règles ou subtilités ne sont pas expliquées, mais vous pouvez plus ou moins comprendre comment se déroule un match de tennis maintenant !


Un glossaire non exhaustif.



Et pour mieux profiter des jeux sur BallKid.net si jamais vous tombez sur ces termes, voici un petit glossaire :

  • Ace : Quand un joueur marque le point sans que l’adversaire ait pu toucher la balle lors de son service.
  • Avantage : Il désigne le premier point marqué après une égalité.
  • Coup droit : Coup utilisé pour taper les balles frappées sur le côté droit pour un joueur droitier et sur la gauche pour un joueur gaucher.
  • Amorti : Un coup de touche frappé délicatement au-dessus du filet qui force l’autre joueur à avancer car la balle arrive doucement et risque d’être juste derrière le filet.
  • Revers : Coup utilisé pour taper les balles frappées sur le côté gauche d'un joueur droitier et sur la droite d'un joueur gaucher.
  • Carré de service : Zone du terrain où le service doit être joué. (Gauche ou droite).
  • Faute : Balle qui n’atterrit pas dans le carré de service ou qui atteint le filet lors du service. Mais cela concerne le service mais aussi les coups normaux.
  • Double faute : Lorsque le serveur rate à deux reprises son service (la balle n’arrive pas dans le carré de service ou atteint le filet).
  • Tie-break : Système utilisé pour décider un set lorsque le score est à 6 partout (6-6).